Le relevé
 

Retour au site Libre Pensée : Charte des Langues

Retour au site
Libre Pensée
Charte des Langues
Retour à la page précédente
Retour

Accueil Remonter Etudes Documents Glossaire Bibliographie Liens Recherche Contacts

Remonter
Suivante
   
Le relevé
Le PNB
Europe Nouvelle
L'antisémitisme

Le relevé, la signature

 

Voilà le relevé minimum (compte tenu de ses nombreux pseudonymes) des articles de Loeiz Herrieu dans L’Heure Bretonne, hebdomadaire du PNB. Ces articles portent la signature « L. Er Rouzig », principal pseudonyme de Loeiz Herrieu (voir plus loin).


D’abord dans la « page vannetaise de L’Heure Bretonne », « Bro Gwened », dont il est chef de rubrique :

n° 23,14 décembre 1940, Bro Gwened,première parution.
n° 27,11 janvier 1941,Bro Gwened,« Mettez-vous d’accord Messieurs », L. Le Rouzic
n° 31,8 février 1941,Bro Gwened,« Cultures spéciales », L. Le Rouzic ;
« D’émen éh hon argant », E. Er Rouzig ;
rédacteur en chef : L. Er Rouzig
n° 35,8 mars 1941,Bro Gwened,« Er Homedi », L Er Rouzig
n° 39,5 avril 1941,Bro Gwened,« En huil avaleu – Aoar pé Dorifora », L. Er Rouzig
n° 43,3 mai 1941,Bro Gwened,« En dud Flau », L. Er Rouzig; promotion PNB
n° 47,31 mai 1941, Bro Gwened, « Aodad d’er labour », L. Er Rouzig; promotion PNB
n° 51,28 juin 1941,Bro Gwened,« Ur vro hepken, Hon Mani », L. Er Rouzig
n° 54,19 juillet 1941,Bro Gwened,« Netra de oulen ! », L. Er Rouzig
n° 57, 9 août 1941,Bro Gwened,« Ne zistaolemb ket », L. Er Rouzig
n° 64,27 septembre 1941,Bro Gwened,« Nerh er bedenn », L. Er Rouzig
n° 69,1er novembre 1941,Bro Gwened,« Dorn-ho-dorn », L. Er Rouzig; promotion PNB
n° 74,6 décembre 1941,Bro Gwened,« Labour Gouianv », L. Er Rouzig; promotion PNB

    
Puis en Une de L’Heure Bretonne, après disparition de la page « Bro Gwened » de L’Heure Bretonne :

n° 78,

10 janvier 1942,

Une,

« Tamall a hramb », L. Er Rouzig

 

n° 84,

21 février 1942,

Une,

« Er re Gablus », L. Er Rouzig

 

n° 88,

21 mars 1942,

Une,

« Trema er Gerteri », L. Er Rouzig

 

n° 94,

2 mai 1942,

Une,

« Lout prest », L. Er Rouzig

; promotion PNB

n° 98,

30 mai 1942,

Une,

« Arabat é Gortoz », L. Er Rouzig

 

n° 103,

4 juillet 1942,

Une,

« Er léh ketan d’er brehoneg !  », L. Er Rouzig

 

n° 109,

15 août 1942,

Une,

« Diu gentel de brede’rien ar nehe », E. Er Rouzig  

; promotion PNB

n° 114,

19 septembre 1942,

Une,

« Dihourzamb », L. Er Rouzig

; promotion PNB

n° 118,

17 octobre 1942,

Une,

« Lodenn er Merhed », L. Er Rouzig

; promotion PNB

n° 122,

14 novembre 1942,

Une,

« Diollamb », L. Er Rouzig

; promotion PNB

n° 127,

18 décembre 1942,

Une,

« Breudir enep de Vreuder », L. Er Rouzig

; promotion PNB

n° 131,

22 janvier 1943,

Une,

« Harz er bleidi », L. Er Rouzig

 

n° 136,

26 février 1943,

Une,

« Krédeiñ er re’rall ?  », L. Er Rouzig

 

n° 141,

4 avril 1943,

Une,

« Moramb hor gouenn digéj », L. Er Rouzig

; promotion PNB

n° 150,

6 juin 1943,

Une,

« Traoalh A Amoedaj !  », L. Er Rouzig

 

n° 154,

14 juillet 1943,

Une,

« Bara er peizant », L. Er Rouzig

 

n° 162,

29 août 1943,

Une,

« Ur ger diabenn hehoneg buened », L. Er Rouzig

 

n° 165,

19 septembre 1943,

Une,

« Diwallit », L. Er Rouzig

 

Soient au moins 31 parutions :

·          13 pages Bro Gwened, dont il revendique la responsabilité de rédacteur en chef  à partir de la troisième parution (8 février 1941). Cela fait déjà beaucoup plus que « quelques articles d’ordre culturel dans la page vannetaise de L’Heure Bretonne, organe du Parti National Breton », selon la relation très partielle de Lucien Raoul. Loeiz Herrieu a en fait la responsabilité écrasante d’être le rédacteur en chef  d’une rubrique permanente de L’Heure Bretonne, élément de la politique intégrée au nazisme du PNB.

·          18 chroniques de Une, en vannetais, occultées dans cet article de Lucien Raoul, une étant citée dans un autre article de « Lukian Raoul » (voir ci dessous). Les chroniques de Une sont en fait aussi politiques et aussi peu « culturelles » que ses articles dans la page Bro Gwened.

·          Au moins 11 de ces articles vantent « Strollad Broadel Breih » ou « S.B.B » : le PNB en vannetais

Début janvier 1942, la page Bro Gwened disparaît, la chronique de Une apparaît : c’est la période d’organisation de l’Institut Celtique de Bretagne dirigé par Roparz Hemon. Les pages « culturelles » de « Pays », dont Bro Gwened, disparaissent de L’Heure Bretonne, la « culture » étant affectée à l’Institut Celtique de Bretagne, dans le dispositif élaboré avec les nazis.

Lucien Raoult, plus haut (Pendant l’occupation nazie), cite la présence de Loeiz Herrieu dans L’Heure Bretonne. Dans un autre livre, il donne des éléments de l’activité de Loeiz Herrieu, sous le pseudonyme de L. Er Rouzig, dans L’Heure Bretonne :


Lukian Raoul, « Dictionnaire des écrivains bretons », p. 139-140, abréviations p. 11-12


Loeiz Herrieu est également référencé, p. 144, dans « Les pseudonymes des Bretons, 16e – 20e siècle » de Jean Malo-Renault. La revue d’histoire du « Mouvement Breton » (ou plus exactement « Mouvement Celtique »), Dalc’homp Soñj, en 1988 (12/1988, n° 24, p. 41), se porte garant de l’ouvrage de Malo-Renault : « Une dernière œuvre récemment publiée (Le Dictionnaire des pseudonymes bretons dont il révèle la véritable identité), vient parachever ses travaux et procurer à la recherche un excellent outil de référence et d’investigation. »


La signarure de Loeiz Herrieu dans L'Heure Bretonne

 

 

  

Creative Commons License Droit de reproduction : tous les documents, images, citations, analyse, etc... peuvent être librement
reproduits et référencés, avec un lien sur la page dont tout ou partie est reproduit ou cité.
Le contenu de ce site, images et textes, est mis à disposition sous un contrat Creative Commons.

• brochures • forum • commentaires • plan du site • sommaire • annuaire • nouveautés • droits • contacts •

Retour à la page précédente   Retour
 

Accueil Remonter Suivante