Intégration
 

Retour au site Libre Pensée : Charte des Langues

Retour au site
Libre Pensée
Charte des Langues
Retour à la page précédente
Retour

Accueil Remonter Etudes Documents Glossaire Bibliographie Liens Recherche Contacts

Précédente
Remonter
Suivante
   
Présentation
Le problème
L'immersion
Communautarisme
Les élèves
Le français
Régionalisme
Aux origines
Cheval de Troie
Hermine ?
Le protocole
Intégration
Epilogue
Lieux cités

Intégration à n’importe quel prix ?

   

Au lendemain de la décision du conseil d’État de suspendre l’accord Lang-Diwan, la réponse n’a pas tardé, axée sur le transfert aux régions de l’organisation complète du service de l’Éducation.

Une structure ad hoc est aussitôt constituée, « Diwallomp », Comité de Vigilance qui « appelle à la création d’un statut d’école publique régionale pour Diwan » (Ouest-France, 04-11-01) à la tête duquel on trouve Lavanant, ancien Président de Diwan par ailleurs associé de l’Institut de Locarn, et Tangi Louarn de Karta Europa, et roparzhémonien convaincu ainsi qu’on l’a lu.

Et pour Jean-Yves Cozan, Vice-Président du Conseil Régional :

« La véritable solution, c’est le transfert aux régions de la responsabilité de la culture et de l’éducation » (Ouest-France 01-11-01).

Qu’une polémique soit apparue au sein de Diwan sur la stratégie à adopter face au refus de Conseil d’État, entre une tendance majoritaire optant pour persévérer dans la voie de l’intégration, moyennant le combat pour une modification de la Constitution, et une autre tendance optant pour un pouvoir régional doté d’attributions spécifiques dans le domaine de l’enseignement, ne change pas grand chose à l’objectif.

En tout état de cause avec l’intégration des écoles privées Diwan, il s’agit de porter un coup fatal au service national d’éducation, d’en finir avec les programmes et les diplômes nationaux, avec les conventions collectives et les statuts assis sur ces diplômes nationaux notamment pour la définition des carrières et des rémunérations.

 

Ces dispositions cadrent avec les objectifs du même ordre des écoles privées à caractère propre, notamment des écoles catholiques dont la récente appellation « de Bretagne » donne une indication de leur finalité profondément régionaliste.

  

Aussi faudrait-il être bien naïf pour prendre pour argent comptant les arguments d’ordre pédagogique, linguistique ou culturel des promoteurs de l’intégration des écoles Diwan.

En finir avec l’Éducation Nationale, pilier de la République une et indivisible : tel est l’enjeu de l’opération à court terme.

L’intégration de Diwan est une machine de guerre contre la démocratie et la République.

  

Gageons que les Démocrates et les Républicains de diverses sensibilités sauront s’opposer à un tel programme.

   

 

 

  

Creative Commons License Droit de reproduction : tous les documents, images, citations, analyse, etc... peuvent être librement
reproduits et référencés, avec un lien sur la page dont tout ou partie est reproduit ou cité.
Le contenu de ce site, images et textes, est mis à disposition sous un contrat Creative Commons.

• brochures • forum • commentaires • plan du site • sommaire • annuaire • nouveautés • droits • contacts •

Retour à la page précédente   Retour
 

Précédente Accueil Remonter Suivante