Annexe 3
 

Retour au site Libre Pensée : Charte des Langues

Retour au site
Libre Pensée
Charte des Langues
Retour à la page précédente
Retour

Accueil Remonter Etudes Documents Glossaire Bibliographie Liens Recherche Contacts

Précédente
Remonter
Suivante
   
Annexe 1
Annexe 1 bis
Annexe 2
Annexe 2 bis
Annexe 3
Annexe 4
Annexe 4 bis
Annexe 5
Annexe 6
Annexe 7
Annexe 7 bis
Annexe 8
Annexe 9
Annexe 10
Annexe 10 bis

Annexe 3

http://www.rezoweb.com/forum/ville/ccccc/160.shtml (forum disparu)

Bemdez, Emgann, et Joëlle Aubron

 

lundi 18 Août 2003. Salut les couches-tard.

 

Concarneau, la ville bleue vous accueille avec plaisir

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Bas du formulaire

 

 

 

 

  Recherche dans le forum

Bas du formulaire

 

 


[ Envoyer un message ]

[ Forum ccccc ]

 

(1 visiteur)


Forum Contributions citoyennes concarnoises

Modification: 26/1/2002
Création: 5/10/2001

Idées, doléances et opinions sur des sujets en rapport avec Concarneau et la région.

Association pour la marche des Libertés Bretonnes.

Envoi de Gwenn le 13 Juillet 2002 13:47:58:

Salut à vous,

Voici la Charte de la Marche ainsi que d'autres informations.
Pour signer, allez sur le site (www.marchedeslibertesbretonnes.com).
Si vous connaissez d'autres personnes intéressées, faites tourner.


Association pour la marche des Libertés Bretonnes.


Buts :
L’association « marche des Libertés Bretonnes » a été fondée le 24 mai 2002 par des acteurs du monde associatif engagés dans différents terrains de luttes en Bretagne.
Elle n’est liée à aucun parti politique, confession et doctrine religieuses, et groupement religieux.
L’association a pour buts de rassembler au moins une fois dans l’année les organisations et individus qui défendent en Bretagne des causes écologiques, sociales, culturelles, identitaires ou liées à l’aménagement du territoire, par une marche festive où l’ensemble des revendications démocratiques actuelles est symbolisé.
Pour ce faire, l’association pour la « marche des Libertés Bretonnes » appelle à la création d’un collectif de soutien, distinct de son fonctionnement, afin que chaque organisation (association, parti politique…) ou individu soit officiellement représenté le jour de l’événement.
L’adhésion et la participation à « la marche des Libertés Bretonnes » sont gratuites. Toute association, tout parti, syndicat, ou individu souhaitant être représenté à la «marche des Libertés Bretonnes » doit accepter les principes fondateurs mentionnés ci-dessus et les points de fonctionnement suivants :

Organisation :

1/ l’association pour la Marche des Libertés bretonnes propose un parcours articulé sur un choix de sites symbolisant les revendications proposées par les intervenants avant la date de l’événement.

2/ lors de chaque étape ainsi marquée, est effectuée une opération figurant une revendication précise, préalablement définie et acceptée par l’association.

3/ chaque action se doit d’être symbolique, pacifique, sans
détérioration de biens publics ou privés, et respectueuse de
l’environnement.

4/ Les prises de parole doivent être préalablement proposées à
«l’Association pour la marche des Libertés bretonnes ». Afin d’éviter tout entrisme ou récupération politique, ces prises de parole s’effectuent uniquement par des représentants d’associations et des personnes suffisamment représentatives d’une des problématiques soumises à l’association fondatrice.

5/ les drapeaux et banderoles de toutes les organisations participantes sont acceptés. Les slogans oraux ou écrits doivent respecter l’unité donc avoir trait aux mots d’ordre mentionnés plus bas. Les slogans racistes, antisémites, ainsi que tous ceux visant à perturber le bon fonctionnement de l’événement sont bannis. Tout élément ou groupe perturbateur sera exclu du cortège. En cas de débordement, l’association fera appel au service d’ordre constitué pour le bon déroulement de la journée.

6/ « L’association pour la marche des Libertés Bretonnes » se veut respectueuse des différences de chacun. Chaque organisation et individu présents dans la manifestation s’engagent dans ce sens. « L’Association pour la marche des Libertés Bretonnes » définit les dépassements aux mots d’ordre de la manifestation et au fonctionnement défini par la présente charte. Les représentants des organisations participantes
peuvent s’y opposer. Dans ce cas, les décisions sont prises à la
majorité.

7/ le rassemblement est festif et non belliqueux. Chacun-e est convié-e à apporter la bonne humeur : ce sont les participants qui donnent l’intensité de l’événement. Plateaux, chars, déguisements, instruments de musique et tout autre élément ajoutant à l’esprit de la fête sont les bienvenus.

8/ Dans ce type d’événement, la sécurité est l’affaire de tous car il s’agit d’une manifestation de fait. Les responsabilités en cas d’incident quel qu’il soit sont définies selon la loi en vigueur, applicable aux manifestations publiques spontanées. Les associations, mouvements et partis, sont responsables de leurs adhérents.



L’unité des revendications :


L’union des engagements « citoyens » des formations participantes est un levier face à un État éloigné de nos préoccupations. La Bretagne (5 départements) représente un ensemble humain, historique, économique et naturel – connaissant ses propres problématiques en plus de celles que l’on retrouve ailleurs, parfois développées différemment – facilement identifiable pour poser des revendications utiles à d’autres régions et pays de l’hexagone ou de l’Europe.

Cette marche est l’élan d’une prise de responsabilité commune de l’évolution de notre société. Elle vise ainsi à mettre en valeur celles et ceux qui œuvrent et qui proposent des solutions pour l’avenir de tous.

Les causes défendues par les Breton-ne-s sont autant de mots d’ordre pour cette journée :

- environnement (lutte contre le nucléaire civil et militaire,
contre la pollution de l’eau des rivières, pour le développement des énergies propres et renouvelables, contre les marées noires, pour faire coïncider défense des milieux maritimes et activités des professionnels de la mer, contre la destruction du littoral, pour la défense du bocage, contre les OGM, pour la défense de l’agriculture biologique, contre la multiplication des « sites poubelles », etc…)

- social (une éco. au service de l’homme et non du capital, un service public européen adapté aux "régions", soutien aux assoc. qui luttent contre le chômage et l’emploi précaire, dénoncer les conséquences du centralisme de l’état sur l’emploi en Bretagne, vivre et travailler au pays, la Bretagne contre la mondialisation, meilleure répartition des richesses entre les individus mais aussi entre les pays de l’hexagone, un toit pour tous, homogénéité des salaires, égalité hommes-femmes, reconnaissance légale de toutes les personnes vivant en Bretagne, protection des acquis sociaux gagnés par les travailleurs, défense de la pêche, allégement des contraintes imposées aux petits exploitants agricoles, application des traités internationaux concernant les Droits de l’Homme, défense du commerce de proximité, réévaluation des filières techniques et des emplois qui y sont liés, etc)

- culture (reconnaissance officielle de la langue bretonne et du gallo, enseignement du breton proposé dans toutes les écoles de Bretagne, enseignement de l’Histoire de Bretagne, en finir avec l’accaparement du budget de l’Etat alloué à la culture par l’Ile-de-France, inventaire et mise en valeur du patrimoine de nos communes comme il se fait ailleurs en Europe, faciliter l’accès aux lieux d’expressions culturelles par des tarifs non-prohibitifs, lieux de répétitions pour les groupes musicaux, développement des locaux associatifs, reconnaissance du travail des assoc., aide aux formations artistiques bretonnes, une équipe de foot bretonne, développement des échanges culturelles entre les différentes cultures représentées en Bretagne, reconnaissance du travail associatif, service public audiovisuel en breton et mise en place de créneaux horaires pour le gallo, etc.)

- aménagement du territoire (doter la Bretagne de pouvoirs permettant d’appréhender elle-même les problèmes de sa société, réseau autoroutier à penser sur une longue échéance, repenser le réseau ferroviaire vétuste et inefficace, politique de transports en commun dans les villes, structures portuaires adaptées à la relance d’une activité maritime de cabotage, repenser le remembrement contre le démembrement, équilibre des pouvoirs politiques et économiques entre les 3 grandes villes de Bretagne, faciliter l’installation de services et d’entreprises en Centre-Bretagne, préserver la gratuité des axes routiers bretons, désenclavement planifié du Centre-Bretagne, axes d’échanges maritimes à développer au sein de l’arc atlantique, etc.)

Le parcours envisagé est le suivant :

Action à Carnac le vendredi 13 septembre au soir.
Samedi 14 septembre : départ à St Avé (Sant Teve) : parler des pbs de l’eau (destruction du bassin versant de Kermesquel par la construction d’un vélodrome) ; la ZUP de Ménimur et ses aménagements de luxe dont la population n’a pas accès ; le projet de la déviation de Vannes (aberration de la politique autoroutière ; conséquences graves sur l’environnement) qui s’avère caduc en 2010 (saturation prévue) et le refus des autorités de penser à un projet global révisant la 4 voies n.165 ; gare de Vannes (imiter les démos basques + poser le pb du réseau breton et la politique de la région en ce domaine ==> financement de Rennes-Le Mans par la région Bretagne !) ; le bilinguisme dans la vie publique (centre-ville) et Ti ar Vro Gwened à la mairie de Vannes, préfecture (ensemble des revendications, dépôt de grillages de Carnac symbolisant des barreaux de prison, concert sauvage, revendications des Ravers) ; ministère de la mer (capitainerie du port de Vannes) ; action de sensibilisation sur le thème de l’urbanisme et de la spéculation immobilière (pourrait être une agence immobilière. Ex : Beneah-Chauvel, maire de Sarzeau et plus grand promoteur du département.

Possibilité d’avoir les courriers qu’il envoie depuis plusieurs
années pour forcer les habitants de Sarzeau à vendre) ; opposition à l’enfouissement des déchets à Séné (choix du site ; voir avec le collectif d’assoc. dont Bemdez fait partie et Fabrice).

Participation :


Un certain nombre de personnalités et d’organisations ont déjà rejoint le collectif pour la marche des Libertés Bretonnes.
Si vous souhaitez vous aussi participer à l’organisation de cette
journée, et soutenir ainsi la marche des Libertés Bretonnes, merci de nous renvoyer le coupon suivant :(sur le site internet)


Les participants

MENHIRS LIBRES
Association qui s'oppose à ce que les alignements de Carnac soient le prétexte d'une exploitation commerciale et touristique du site.
www.menhirslibres.org


MUSEE ARCHIPEL BRETON (MAB)
Protection et promotion du site historique de St Aubin du Cormier et Mézières sur Couesnon
http://www.multimania.com/saintaubin/


SINDIKAD LABOURERIEN BREIZH (SLB)
Syndicat des travailleurs bretons.
www.slb-bzh.org


CONFEDERATION MARITIME
Syndicat maritime
http://www.confederation-maritime.org


NE LAISSONS PAS FAIRE
Association de soutien aux prisonniers d'Action Direct.


AN DAOL GRENN
Association de défense et de promotion de la culture du peuple breton sous toutes ses formes


REUZ ER VRO
Association vannetaise organisant des concerts avec de jeunes groupes.


SWK
Association de promotion des deux langues bretonnes ("brezhoneg" et "galo").


ARGAD YAOUANKIZ BREIZH
Mouvement de la jeunesse indépendantiste


BERTAEYN GALEIZZ
Association de promotion de la langue gallèse
www.bertaeyn-galeizz.com


Coordination Anti Répressive de Bretagne (CARB)
Comités de soutien aux 7 prisonniers politiques bretons placés en détention provisoire en région parisienne depuis plus de deux ans, pour 6 d'entres eux.
www.prizonidi.org


COLLECTIF DE FEMMES
pour le respect des Droits des enfants et des femmes
collectifdefemmes.free.fr


SKOAZELL VREIZH
Association venant en aide aux familles des prisonniers politiques bretons.
www.skoazell-vreizh.org


BEMDEZ
Association vannetaise à but culturel.


EMGANN
Mouvement de la Gauche indépendantiste
www.emgann.org

Personnalités :
Jean Louis LE CUFF
Eugène RIGUIDEL
Alain MALLARDE
Joëlle AUBRON


Réponses:

  • Re: Association pour la marche des Libertés Bretonnes. sid 08/06/2003 (0)
  • Re: Association pour la marche des Libertés Bretonnes. zim 25/09/2002 (1)
    • Re: Association pour la marche des Libertés Bretonnes. Gwenn 09/10/2002 (0)

 


 

 

 

  

Creative Commons License Droit de reproduction : tous les documents, images, citations, analyse, etc... peuvent être librement
reproduits et référencés, avec un lien sur la page dont tout ou partie est reproduit ou cité.
Le contenu de ce site, images et textes, est mis à disposition sous un contrat Creative Commons.

• brochures • forum • commentaires • plan du site • sommaire • annuaire • nouveautés • droits • contacts •

Retour à la page précédente   Retour
 

Précédente Accueil Remonter Suivante