Annexe 10 bis
 

Retour au site Libre Pensée : Charte des Langues

Retour au site
Libre Pensée
Charte des Langues
Retour à la page précédente
Retour

Accueil Remonter Etudes Documents Glossaire Bibliographie Liens Recherche Contacts

Précédente
Remonter
   
Annexe 1
Annexe 1 bis
Annexe 2
Annexe 2 bis
Annexe 3
Annexe 4
Annexe 4 bis
Annexe 5
Annexe 6
Annexe 7
Annexe 7 bis
Annexe 8
Annexe 9
Annexe 10
Annexe 10 bis

Annexe 10 bis

http://collectifdefemmes.free.fr/Pages/Bruxelles.htm

L’Europe des Régions et la Ligue des droits de l’homme

DELEGATION BRETONNE A BRUXELLES

g Skoazell-Vreizh, la CARB et le Collectif de Femmes s'associent

A l'occasion du Conseil européen pour la Justice et les Affaires intérieures à Bruxelles les 6 et 7 décembre 2001, une délégation bretonne a été invitée au parlement flamand où elle a été reçu officiellement par Monsieur Paul VAN GREMBERGEN Ministre des Affaires intérieures, de la Fonction publique et de la politique extérieure du gouvernement Flamand

.

Lors de cette rencontre, les différentes délégations (bretonne, basque, irlandaise du Nord et kurde) ont attirées l'attention du Ministre sur la situation préoccupante des droits de l'homme dans leur pays et leur combat contre l'injustice.
Le ministre nous a assuré, au nom du Parlement flamand et du Gouvernement flamand de "leur solidarité et leur appuie inconditionnel au droit à l'autodétermination politique, pour la paix et la liberté, pour la démocratie, et les bases fondamentales que sont la justice et le respect des droits de l'homme pour tous les peuples et tous les hommes".
La situation préoccupante des prisonniers politiques bretons (tant sur le point humanitaire que politique) a été abordée, et le ministre s'est engagé à contacter l'ambassadeur de France pour en parler avec lui , "sans provocation, mais en demandant simplement des explications" et "à faire une note et la transférer au premier ministre de la France, pour qu'il me donne une réponse suffisante".

Suite à cette rencontre, une conférence organisée au parlement flamand a permis aux représentants des différentes délégations d'informer les médias belges et flamands des problèmes rencontrés dans leurs pays respectifs, et notamment du sort des prisonniers politiques. Etaient présents à cette conférence de presse, une télévision flamande, l'agence BELGA (équivalent de l'AFP), un journal d'un mouvement nationaliste de gauche flamand, ainsi que plusieurs hommes politiques, dont un député membre de la commission justice au parlement fédéral. Il faut aussi noter la présence de M. Hans de BELGER, diplomate belge, avec lequel la délégation bretonne s'est longuement entretenue.
A l'issue de cette conférence de presse, une rencontre était prévue M. Marc VERWILGEN, ministre de la justice belge. Cette rencontre n'ayant pas pu avoir lieu, il a été officiellement annoncé qu'elle serait maintenue et qu'elle aurait lieu très prochainement. A ce sujet, l'avocat de la Ligue Flamande des Droits de l'Homme, M. Piet de PAW, attend des prisonniers politiques bretons qu'ils adressent, en accord avec leur avocat, un courrier à M. le ministre, faisant état de leur situation.

La délégation s'est ensuite rendue au parlement européen où des entretiens étaient prévus avec Mme Nelly MAES, député européen du groupe ALE (Alliance Libre Européen), M. Matti WUORY, député finlandais au Parlement européen, en charge des droits de l'homme, ainsi qu'avec Mme Anne Van LANCKER, député européen du PS flamand. Seul le secrétaire de cabinet de Mme Van LANCKER a pu nous recevoir. Un rendez-vous a cependant été fixé avec le député WUORI pour courant décembre, et d'autres contacts vont être pris avec Nelly MAES et Anne Van LANCKER

Pour clore se séjour, la délégation était présente à la cérémonie organisée par le Ligue flamande des droits de l'homme en l'honneur de l'auteur flamand dont le livre a mis en évidence l'implication du gouvernement belge dans l'assassinat du 1er chef d'état du gouvernement congolais (Zaïre) à l'indépendance, patrice LUMUMBA.

Ce repas a permis de rencontrer des avocats de la Ligue Flamande des droits de l'homme ainsi que différents politiques, dont la sénateur flamande (députée) Meryem KACAR, auxquels il a été remis plusieurs dossiers.

Ce rapport sur la situation des prisonniers politiques bretons et de leurs familles, édité par la délégation bretonne, et qui a servi de base pour exposer nos revendications auprès des autorités belges, flamandes et du parlement européen a ainsi pu être remis a une trentaine de personnes qui nous ont assurées d'y apporter une attention particulière.

Sur place, Claude GUILLEMAIN, président du Réseau des Bretons de l'Etranger, ainsi que Piet de PAUW, avocat de la Ligue Flamande des droits de l'homme, vont s'assurer du suivi des contacts déjà pris et des rendez-vous à venir et nous en tenir informer.

Pour sa part, la délégation, forte de l'expérience commune des trois associations, entend poursuivre les démarches auprès du gouvernement de la France, concernant les prisonniers politiques bretons, notamment les prisonniers malades, afin que soit appliqué la loi et que les droits de la personne humaine soit respectés.

Une conférence de presse est prévue le 20/12/01 à Brest


Le 10-12-01

 

  

Creative Commons License Droit de reproduction : tous les documents, images, citations, analyse, etc... peuvent être librement
reproduits et référencés, avec un lien sur la page dont tout ou partie est reproduit ou cité.
Le contenu de ce site, images et textes, est mis à disposition sous un contrat Creative Commons.

• brochures • forum • commentaires • plan du site • sommaire • annuaire • nouveautés • droits • contacts •

Retour à la page précédente   Retour
 

Précédente Accueil Remonter