Annexe 7 bis
 

Retour au site Libre Pensée : Charte des Langues

Retour au site
Libre Pensée
Charte des Langues
Retour à la page précédente
Retour

Accueil Remonter Etudes Documents Glossaire Bibliographie Liens Recherche Contacts

Précédente
Remonter
Suivante
   
Annexe 1
Annexe 1 bis
Annexe 2
Annexe 2 bis
Annexe 3
Annexe 4
Annexe 4 bis
Annexe 5
Annexe 6
Annexe 7
Annexe 7 bis
Annexe 8
Annexe 9
Annexe 10
Annexe 10 bis

Annexe 7 bis

http://www.hns-info.net/article.php3?id_article=2960

Jugement d’un adhérent de Bemdez, au titre de SAB

 

 

 

 

 

 

 

 

 18/08/03 - 23:34

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

FRANCE LIBERTÉS PUBLIQUES

Procès SAB
LANGUE BRETONNE

Un militant Stourm Ar Brezhoneg (Combat pour la langue bretonne) a été jugé le 15 mai à Lorient. Des membres d'ARGAD Ar Yaouankiz (Jeunesses Indépendantistes Bretonnes) y étaient, ainsi qu'une cinquantaine de personnes afin de le soutenir.

Le militant " alain manardé" n'était pas venu seul le soutenir. Il a amené avec lui un panneau "du pays des Rohan" dans la langue de l'oppresseur (le français) et donc par se geste signifier où allait l'argent de nos impôts.
Le militant "alain manadé" a voulu montrer les preuves photos au procureur (le panneau est resté à l'extérieur de la salle du tribunal). Déjà l'audiance a été suspendue ! ! !

Quelques minutes après , reprise de l'audiance.
Le militant SAB a commencé son allocution en breton (normal !). Le procureur ne pouvant pas traduire ; un militant s'est désigné dans le tribunal afin de traduire ses propos. Un autre montrait une affiche pour les prisos. Pour le procureur ceci a été de trop. Il a demandé l'expulsion de ses 2 délinquants politiques. La police d'occupation française a voulu intervenir. Sans suit une grosse bousculade avec la police française.

Bilan : 2 blessés (l'un a une entorse au niveau de la main gauche)

Les 2 expulsés ont résisté et sont restés dans le tribunal.

Voyant l'impossibilité d'expulser, l'audiance s'est tenue à huis clos. (démocratie quand tu nous tiens... )

Le procureur français a réclamé une peine de prison assortie du sursis avec mise à l'épreuve et obligation d'indemniser les victimes, à savoir le Conseil Général du Mor-Bihan qui réclame 1600 euros et le Trésor public français qui en demande 35000…le tout fondé sur des calculs très hasardeux.

Le jugement sera rendu le 30 juin prochain.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Source/auteur : Jamy
Mis en ligne le dimanche 18 mai 2003, par Jamy

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La communication alternative c'est pas de la tarte ! Voulez-vous donc y participer ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Censure politique en France : livres interdits
Saisissons, saisissez !
Samedi 26 Octobre 2002 : tous contre la LSQ
gaz et coups de matraques au Tribunal de Bayonne
Arte déprogramme "Djénine, Djénine"
Des rendez-vous militants à venir
Vie privée : une semaine pour s'informer

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Ce site utilise PHP et mySQL et est réalisé avec SPIP logiciel libre sous license GNU/GPL

 

 

 

  

Creative Commons License Droit de reproduction : tous les documents, images, citations, analyse, etc... peuvent être librement
reproduits et référencés, avec un lien sur la page dont tout ou partie est reproduit ou cité.
Le contenu de ce site, images et textes, est mis à disposition sous un contrat Creative Commons.

• brochures • forum • commentaires • plan du site • sommaire • annuaire • nouveautés • droits • contacts •

Retour à la page précédente   Retour
 

Précédente Accueil Remonter Suivante